Qui sommes-nous ?

Histoire de l'association

 

1964-1968 : Préfon créé Préfon-Retraite, un régime innovant de retraite complémentaire des fonctionnaires.

 

 

   - 1964 : naissance de Préfon

 

En 1964, les fonctionnaires forment la seule catégorie socio-professionnelle à ne pas bénéficier de couverture complémentaire obligatoire en matière de retraite. C’est pour répondre à cette injustice que des représentants de quatre fédérations de fonctionnaires FO, CFDT, CFTC et CGC décident de s’associer entre eux.

 

Ils convient au projet un groupement de hauts fonctionnaires et, ensemble, ils fondent le 8 mai 1964 à la Caisse Nationale de prévoyance de la Fonction Publique, une association de loi 1901 dont Préfon est l’acronyme officiel.

 

 

   - 1964-1968 : la création de  Préfon-Retraite

 

L’objet social de l’association était alors de créer des liens de solidarité entre les fonctionnaires par la mise en place d’un régime de retraite complémentaire. Dès l’origine, l’Etat employeur a refusé de participer au financement de ces retraites : les membres de Préfon aidés des experts de la Caisse des Dépôts et Consignations élaborent alors un modèle innovant de régime à adhésion facultative fonctionnant par capitalisation provisionnée.

 

La Direction des Assurances soutient le projet et impose alors une co-gestion financière et administrative du régime entre l’association Préfon et un consortium d’assureurs publics dont la CNP est le chef de file.

 

 

   - L’Etat reconnait l’objet social de Préfon

 

C’est au terme de quatre longues années de travaux et de négociations politiques que les membres de Préfon font reconnaître par l’Etat l’utilité sociale de leur initiative. En 1967, C’est Michel Debré qui donne l’accord final autorisant le précompte des cotisations, ainsi que des avantages fiscaux aux fonctionnaires.

 

En contrepartie de ces avantages, l’Etat impose le suivi des activités et de la communication de l’association par une co-tutelle du Ministère de l’Economie et des Finances et du Ministère de la Fonction Publique

  

Le lancement officiel du régime se fait le 1er janvier 1968, quatre ans après la naissance de l’association, sous la tutelle du Ministère de la Fonction Publique et du Ministère de l’Economie et des Finances.

 

1968-1991 : vers la maturité de l'offre de prévoyance de Préfon

 

 

   - Le lancement de Préfon-Retraite

 

Les dix premières années de lancement du régime ont été le temps de la définition des principales modalités d’action de l’association.

 

Dans le rôle de promotion et de diffusion du régime qui est le sien, l’association développe un large réseau de correspondants locaux bénévoles qui diffusent le régime au sein de leurs administrations de rattachement. Ils sont près de 3000 en 1972. L’association créé aussi Préfon-Informations qui permet de diffuser deux fois par an aux affiliés les résultats du régime et les tenir au courant de l’évolution du débat public sur les retraites des fonctionnaires. Des réunions d’informations sont régulièrement organisées dans toute la France pour rencontrer les prospects et les affiliés.

 

L’association a aussi pour rôle de développer le régime : sont ouverts, entre autres, les droits à réversion en faveur des orphelins, le droit  de suspendre l’achat de points sans pénalité financière, la mise en place de mesures d’incitation d’affiliation pour les jeunes de moins de 30 ans.

 

   - Les syndicats co-gestionnaires

 

L’association s’affirme aussi dans son rôle de co-gestionnaire.

 

Lors des commissions financières, Préfon initie des investissements immobiliers et suit de près l’évolution des placements du Consortium. La nature du régime et son insertion dans le dispositif des majorations légales en 1975 permet à Préfon-Retraite de ne pratiquement pas subir les effets des crises économiques de 1973, 1979 et 1987.

 

   - Les années 1980, une nouvelle impulsion

 

Dans les années 1980, sous l’effet conjugué d’un renouveau de l’offre de concurrentielle de l’assurance-vie et d’un débat public qui se fait de plus en plus vif autour des retraites, la Préfon s’engage dans une nouvelle stratégie de communication et fait de la publicité.

 

 

C’est à cette époque aussi qu’elle développe son activité et répond à la demande de ses affiliés en lançant les régimes Préfon-Epargne, Préfon-Décès et Préfon-Dépendance

 

A la fin des années 1980, l’association fait de la publicité, renforce sa position de référence en matière de retraite et acquiert alors une image qui dépasse la fonction publique.

 

 

1991-2013, Préfon une institution sociale reconnue dans le domaine de la retraite

 

 

   - 1991, le "livre blanc sur les retraites"

 

L’année 1991 est celle d’un basculement dans le débat politique : la publication du premier « livre blanc sur les retraites » de Michel Rocard situe le débat sur l’avenir de la protection sociale à un niveau européen et préconise l’instauration de régime de retraite par capitalisation. A partir de cet instant l’association n’a jamais cessé de réaffirmer l’attachement de ses membres au financement par la répartition des retraites obligatoires, tout en réaffirmant la solidité du modèle Préfon-Retraite pour les retraites facultatives.

 

Le débat public qui s’ouvre autour de cette question porte le régime Préfon-Retraite au rang de modèle pour l’avenir des réformes grâce à la sécurité et la stabilité de ses résultats, tandis que les autres régimes facultatifs de retraite de la fonction publique connaissent de graves difficultés financières. 

 

   - Préfon-Retraite : un modèle pour la réforme des retraites

 

Au sein de l’association, une nouvelle génération de membres des fédérations syndicales fondatrices modernise les pratiques de promotion de Préfon : le rythme des réunions en régions s’accélère, la publicité se développe et un effort de transparence est réalisé. Des partenariats avec certaines mutuelles sont noués pour diffuser plus largement le régime auprès des agents publics ; et les présidents de Préfon sont régulièrement conviés aux rencontres parlementaires sur l’avenir de la protection sociale pour présenter le régime.

 

Le régime connait à cette période une augmentation significative de son niveau d’affiliation. La notoriété du régime est à son apogée : le président-candidat M. Jacques Chirac, indique dans son programme de campagne électorale de 2002 vouloir proposer « la Préfon pour tous » lors de la prochaine réforme des retraites. En 2003, 35000 affiliations sont réalisées auprès du régime Préfon-Retraite.

 

 

   - Préfon, un investisseur socialement responsable (ISR)

 

La réforme Fillon de 2003 reconnait paradoxalement le combat des pères fondateurs  de Préfon après 40 années d’existence en instituant de façon obligatoire un régime de retraite complémentaire de la fonction publique. Mais tandis que le RAFP est créé en 2005, la Préfon reste le premier régime facultatif de complémentaire retraite pour les agents de la fonction publique et continue de se développer. L’association adopte une nouvelle image et instaure des rencontres régulières avec les affiliés dans toute la France.

 

En 2011, Préfon applique un principe qu’elle s’était fixé au début des années 1990: il s’agit de transmettre ses valeurs et son éthique par sa politique d’investissement. La Préfon défend l’idée qu’au-delà du rendement financier, il existe des opportunités de création de valeur extra financière sur le long terme : le 4 novembre 2011, l’association Préfon adopte une charte ISR marquant ainsi son engagement de concilier sa vocation sociale avec l’éthique et la performance économique.

 

Depuis quelques années, l’association a souhaité que les investissements du régime qu’elle a créée soient orientés plus clairement dans une démarche socialement responsable. Après avoir mis en place une notation spécifique et définit les indicateurs de suivis. L’association publie son 1er rapport ISR qui présente la démarche et les résultats.

 

Pour consulter le rapport annuel ISR de Préfon, cliquez sur le lien suivant :

 

 

2014, 50 ans de l'association Préfon

 

 

A l’occasion de son cinquantième anniversaire, l’association Préfon a mis en place un logo pour l’événement et a organisé divers événements tout au long de l’année 2014.

 

Un film institutionnel a été réalisé afin de montrer au travers de témoignages les valeurs et l’ambition portée par l’association Préfon à destination des agents de la Fonction Publique depuis 50 ans.

 

Un concours photos à destination des correspondants a été organisé. Les valeurs illustrant la Préfon ont pu être représentées : solidarité, accompagnement, engagement, transparence.

 

Un dîner débat sur le thème des régimes de retraite des agents publics en Europe a été organisé en mai à Lille. Plusieurs intervenants dont Hagen Hügelshäffer, sécrétaire général adjoint de l'Association allemenade des institutions de retraite des communes et des églises (AKA), et Sibylle Reichert, responsable du Bureau de Bruxelles de la Fédération des fonds de pension néerlandais, ont pu être présents.

 

Un livre retraçant l’histoire de notre institution est sorti début septembre. Vous pouvez consulter l'article traitant sur le sujet ici.

 

Enfin, un colloque s'est tenu le jeudi 23 octobre, à Paris, dont le thème principal était « La Préfon, 50 ans au service de la fonction publique ».

 

Pour découvrir l'histoire de la Préfon en images : cliquez-ici.