Notre mission

Des solutions spécialisées Fonction Publique

 

> Le combat pour l’accès au droit à la retraite complémentaire des fonctionnaires

 

Travailler dans la Fonction Publique présente une large disparité de situations : le statut, le grade ou le type de Fonction Publique en constituent les principales variables. Pourtant, l’un des points communs à la situation des fonctionnaires et qui constitue aussi leur grande différence avec les salariés du secteur privé est la nature de leur salaire qui est composé d’une part par le traitement fixe et d’autre part par les primes au montant variable.

 

Au début des années 1960, les salariés du secteur privé font reconnaître leur droit à bénéficier d’une complémentaire retraite obligatoire pour compléter le montant de leur pension de retraite de base présentant un trop faible taux de remplacement*.

 

Ce droit ne peut pas être reconnu par les salariés du secteur public dans la mesure où l’Etat n’a pas les capacités financières pour mettre en place un système équivalent pour les agents de la Fonction Publique.

 

Face à cette inégalité de situation pour l’accès à la retraite complémentaire les partenaires sociaux se mobilisent pour que la Fonction Publique puisse également bénéficier de ce droit.

 

En 1964, le combat pour l’accès des agents de la Fonction Publique à une retraite complémentaire est porté depuis des années par les syndicats de fonctionnaires. Cette question fait l’objet  d’un regain d’intérêt particulier chez quelques hauts fonctionnaires qui s’allient avec la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, FO et l’UGCSFP dans le but de créer une association, Préfon, véritable structure de concertation qui doit permettre  d’aboutir à la création d’un régime de retraite complémentaire.

 

De 1964 à 1967, pendant trois ans d’études et de négociations avec les Pouvoirs Publics, les membres fondateurs de Préfon doivent répondre à l’objectif d’adapter les techniques de la retraite complémentaire aux spécificités du revenu des fonctionnaires. Cette démarche les conduit à devoir se positionner sur le débat technique de la forme du régime, en concertation avec les assureurs.

 

*Montant de la pension évalué en pourcentage du dernier salaire perçu.

 

> La solution proposée par le régime de retraite complémentaire Préfon-Retraite

 

En 1967, le régime Préfon-Retraite voit le jour, il est le premier régime de retraite complémentaire d’un type nouveau : il est facultatif,  réintroduit la technique de la capitalisation et il permet aux fonctionnaires de se constituer un complément de revenus réguliers sous la forme d’une rente qui leur sera versée à vie en plus de leur retraite obligatoire.

 

Avec le lancement du régime, les syndicats cherchent à mettre en place un modèle de retraite sociale et syndicale, adapté aux évolutions de la société et de la Fonction Publique et dont la gestion est effectuée paritairement entre les assureurs et les syndicats.

 

La complémentaire retraite proposée par l’association Préfon présente des traits de gouvernance spécifiques, qui associent étroitement les membres des fédérations syndicales fondatrices dirigeant Préfon aux assureurs membres du Consortium et à la tutelle des Ministères de la Fonction Publique et des Finances.

 

Le régime Préfon-Retraite est adapté à la diversité des situations dans la Fonction Publique et se veut le plus souple possible : plusieurs niveaux de cotisation sont disponibles, ils peuvent être modifiés par les affiliés en fonction de leurs besoins, des options sont disponibles pour protéger ses proches…

 

> La diversification de l’offre proposée aux fonctionnaires

 

Afin d’étendre les solutions de prévoyance destinées à la Fonction Publique, Préfon s’engage dans les années 1980 dans une diversification de son offre.

 

En 1985, en réponse à la demande de nombreux fonctionnaires pour un système collectif de constitution d’une épargne de précaution, l’association propose un contrat d’assurance complémentaire au régime de retraite, « Préfon-Epargne » qui vise à réaliser la constitution progressive d’une épargne disponible au moment de la prise de retraite et susceptible d’être transformée en rente viagère.

 

Ce mouvement d’ouverture se confirme en 1986 avec la création de Préfon-Décès.

 

Au début des années 1990, Préfon diversifie à nouveau ses compétences et est à l’origine de deux initiatives visant à proposer une assurance contre le risque de perte d’autonomie qui la consacrent davantage dans son rôle de caisse de prévoyance à destination de la Fonction Publique.

 

Cette ouverture des compétences ne se fait pas sans un contexte spécifique, surtout en ce qui concerne la dépendance, notion floue qui apparaît pour la première fois en France en 1973.

 

Les innombrables rapports officiels qui jalonnent la politique vieillesse entre 1979 et 1997 imposent ce vocable et le confondent avec la perte d’autonomie. Et c’est en 1979 avec la sortie du rapport ARRECKX, intitulé « L’amélioration de la qualité de vie des personnes âgées dépendantes » qu’est consacrée une certaine définition de la dépendance, liée à la triple détermination d’un critère d’âge, de liens avec la maladie causant l’incapacité et la définition d’un besoin d’aide.

 

C’est dans un tel contexte que Préfon met en place des outils d’assurance pour couvrir ce nouveau problème social.

 

C’est en 1991 que le projet voit le jour avec la création du contrat Préfon-Dépendance et de l’option dépendance. Ces deux garanties sont intimement liées : le produit Préfon-Dépendance permet de s’assurer contre la perte d’autonomie qu’elle soit partielle ou totale. L’option dépendance est ajoutée au contrat Préfon-Retraite et permet de s’assurer contre la perte totale d’autonomie lors de la liquidation de sa rente et de percevoir le cas échéant le doublement de sa rente.

 

En sa qualité de précurseur de solution dépendance dans le cadre d’un produit de retraite complémentaire, Préfon a été auditionnée lors des récents débats sur le financement de la dépendance.

 

En parallèle et afin de s’adapter à ces nouvelles problématiques de société, l’association Préfon a complété et modernisé son contrat Préfon-Dépendance en proposant notamment une assistance complémentaire.

 

De son côté en 2011 Préfon-Décès devient Préfon-Obsèques, un service proposant  d’allier financement des obsèques, conseils et services. Il permet entre autres d’anticiper les frais liés aux funérailles et de prémunir ses proches en couvrant tout ou partie des frais liés aux obsèques.

 

> Le développement de partenariats pour compléter les solutions Préfon

 

L’association Préfon est à l’écoute des affiliés et effectue régulièrement des enquêtes auprès de ces derniers afin de pouvoir répondre au mieux à leurs attentes. Suite à ces moments d’échange, il est apparu que les affiliés souhaitaient que soient complétées les solutions de prévoyance proposées par l’association. A cette fin l’association a progressivement développé plusieurs partenariats visant à étoffer les services proposés par Préfon.

 

En plus du produit de retraite complémentaire Préfon-Retraite il est désormais possible de bénéficier d’une couverture plus globale en terme de prévoyance grâce aux solutions Préfon-Obsèques, Préfon-Dépendance et Préfon-Protection juridique mais également par des offres complémentaires.

 

A la demande de l'association Préfon, sa filiale de courtage, Préfon-Distribution, a conçu de nouvelles offres pour : 

- Compléter les garanties du contrat Préfon-Retraite,

- Concevoir une gamme de prévoyance complémentaire,

- Proposer et labelliser des services utiles et innovants.

 

Chaque garantie est adaptée à la situation de l’affilié.

 

Des garanties optionnelles pour renforcer le contrat Préfon-Retraite :

 

- Pour garantir le versement de 10 ans de rente : la Garantie Rente Certaine 10 ans. En cas de décès accidentel pendant les 10 premières années de rente, un capital équivalent à la différence entre ce qui a été perçu et ce qui reste à percevoir est versé aux bénéficiaires.

 

 Pour découvrir Préfon-Retraite et ses garanties : http://www.prefon.fr/public/Nos-solutions/Prefon-Retraite

 

Une gamme de prévoyance pour vous protéger ainsi que vos proches :

 

- Pour assurer votre défense en cas de litige : Préfon-Protection Juridique. Pour être assisté dans la vie quotidienne, être aidé à la résolution de litiges et bénéficier de conseils et d’accompagnement.

 

- Pour se prémunir financièrement en cas de dépendance : Préfon-Dépendance.  Percevoir le versement d’une rente mensuelle pour contribuer à financer les dépenses liées à un état de dépendance comme par exemple une aide à domicile ou un établissement spécialisé.

 

- Pour faciliter la vie des proches en préparant ses obsèques : Préfon-Obsèques. Les proches bénéficieront du tiers payant auprès de toutes les entreprises de Pompes Funèbres en France, et les volontés seront respectées.

  

Pour découvrir la gamme prévoyance : http://www.prefon.fr/public/Nos-solutions/La-gamme-prevoyance

 

 

Un accompagnement pendant votre retraite :

 

- Pour mener des projets à la retraite : Philomène. La mise à disposition d’intervenants qualifiés pour rester autonome et réaliser des activités culturelles et de loisirs sur-mesure.

 

- Pour choisir sa maison de retraite : Retraite Plus. Un service personnalisé de recherche d’établissement qui vous accompagne dans vos démarches et assure le conseil, l’orientation et le placement en maison de retraite, EPHAD ou résidence service.

 

- Pour bénéficier d’un supplément de revenus : Virage-Viager. Une aide pour monter un projet de viager qui permet de recevoir un supplément de revenu à la retraite. Vous restez libre financièrement le plus longtemps possible et à domicile.

  

Pour découvrir nos offres complémentaires : http://www.prefon.fr/public/Nos-solutions/Nos-offres-complementaires

 

Des offres en complément :

 

- Pour un Bilan Retraite sur mesure : France Retraite. Un expert retraite décrypte votre relevé de carrière, analyse vos relevés de droits et vous conseille sur les démarches à entreprendre. Les montants exacts de vos pensions vous sont communiqués.

 

- Pour mettre en place un rachat de crédit : Librequil. Un établissement public vous garantit une étude complète et une réponse équilibrée pour faire face à un besoin temporaire de trésorerie.

 

- Pour se constituer une épargne responsable : le livret solidaire. Un livret et un compte à terme éthiques, performants et sans risque.

  

Pour découvrir nos offres complémentaires : http://www.prefon.fr/public/Nos-solutions/Nos-offres-complementaires